CV118 - Marie-Josée Rousseau, Au carrefour des pratiques photographiques — Jérôme Delgado
CV118 - Marie-Josée Rousseau, Au carrefour des pratiques photographiques — Jérôme Delgado

CV118 - Marie-Josée Rousseau, Au carrefour des pratiques photographiques — Jérôme Delgado

Prix régulier $2.00 CAD $0.00 CAD Prix unitaire par

Ciel variable 118 - Exposer la Photo (Automne 2021) 
Paroles (Article individuel, version numérique)

Marie-Josée Rousseau, Au carrefour des pratiques photographiques | At the Crossroads of Photographic Practices

— Un entretien de Jérôme Delgado

Fondatrice de la seule galerie québécoise exclusive à la photographie, Marie-Josée Rousseau se confie sur ses motivations et sur son rôle dans le marché de l’art. Celle qui est arrivée à la photographie avec la technologie numérique – elle lui a permis « une exploration sans pareille » – est devenue une véritable porte-parole de l’image-objet. « La photographie se doit d’être incarnée en un objet qu’il est possible de voir et de toucher », défend-elle. La Castiglione, sa galerie, elle la voit comme un carrefour où se croisent courants, disciplines, écoles de pensée. Elle l’a baptisée ainsi, en référence à cette figure historique de la photographie qui « pouvait grandir en dehors de moi » et à laquelle tous s’identifieraient. « Un concept moins évident lorsque c’est le nom du propriétaire qui est mis en avant. » Devenue nomade en 2020, La Castiglione et son modèle sont à repenser, selon Marie-Josée Rousseau, qui s’est donné un an pour réfléchir à la suite de ses activités.

Détails

Langue : Français et anglais
Version numérique : PDF, 739 Kb

Notice bibliographique

Jérôme Delgado, « Marie-Josée Rousseau, Au carrefour des pratiques photographiques », Ciel variable, no 118, Montréal, 2021, p. 111-114.

Liens


Partager ce produit