CV118 - Amandine Alessandra, Marine Baudrillard, Carole Lévesque, Katharina Niemeyer et Magali Uhl, Écran total — Edward Pérez­-González
CV118 - Amandine Alessandra, Marine Baudrillard, Carole Lévesque, Katharina Niemeyer et Magali Uhl, Écran total — Edward Pérez­-González

CV118 - Amandine Alessandra, Marine Baudrillard, Carole Lévesque, Katharina Niemeyer et Magali Uhl, Écran total — Edward Pérez­-González

Prix régulier $2.00 CAD $0.00 CAD Prix unitaire par

Ciel variable 118 - Exposer la Photo (Automne 2021) 
Portfolios (Article individuel, version numérique)

Amandine Alessandra, Marine Baudrillard, Carole Lévesque, Katharina Niemeyer et Magali Uhl, Écran total
La machine d’absence | The Absence Machine

Edward Pérez­-González

Issue d’un projet de recherche autour de la réflexion de Jean Baudrillard sur la notion d’« écran total », cette exposition réunit sept artistes qui commentent l’omniprésence de l’écran et ses impacts sur nos vies. Selon Edward Pérez-González, « les œuvres qui forment le nœud de l’exposition s’appuient sur la vision du monde critique du Baudrillard philosophe […] : un monde où l’énonciateur devient l’écran lui-même ». Le Baudrillard photographe, présent par le biais de ses propres images, propose, lui, de capturer, comme l’écrit Pérez-González, « la valeur de l’expérience […] de ce "je" que je suis ». C’est cette subjectivité, liée à un travail attentionné de la lumière, qui tend à disparaître à l’époque des écrans. « Par l’accumulation des séquences, la décontextualisation et la schématisation s’impose un monde déréalisé, scruté sans états d’âme », résume le critique.

Détails

Langue : Français et anglais
Version numérique : PDF, 2.5 Mb

Notice bibliographique

Edward Pérez-González, « Amandine Alessandra, Marine Baudrillard, Carole Lévesque, Katharina Niemeyer et Magali Uhl, Écran total — La machine d’absence », Ciel variable, no 118, Montréal, 2021, p. 26-35.

 

Liens


Partager ce produit